21 janvier 2018

Réunion internationale d’experts sur la conservation et la revitalisation de la Casbah d’Alger

 

 

Réunion internationale d’experts sur la conservation et revitalisation de la Casbah d’Alger,

site du patrimoine mondial

20-23 janvier 2018, Alger (Algérie)

 

La réunion internationale d’experts sur la conservation et la revitalisation de la Casbah d’Alger s’inscrit dans le cadre de la contribution de l’UNESCO à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations unies en lien avec la conservation urbaine [Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ; Cible 11.4 : Renforcer les efforts de protection et de préservation du patrimoine culturel et naturel mondial] et s’appuie sur la « Recommandation concernant le paysage urbain historique » telle qu’adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en 2011.

 

I. Contexte général : Potentialités des médinas dans l’Agenda 2030 pour le développement durable

 

En janvier 2016, l’Agenda 2030 pour le développement durable adopté lors du Sommet spécial des Nations Unies sur le développement durable, est entré en vigueur. Les 17 objectifs de développement durable (ODD) adoptés soutiennent une approche universelle, transformatrice, intégrée, avec une portée étendue et centrée sur les populations. L’Objectif 11 concerne directement et totalement la conservation du patrimoine culturel urbain. En octobre de la même année a eu lieu la troisième conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable « Habitat III », qui avait pour thème « le développement urbain durable : l’avenir de l’urbanisation » et pour objectif de favoriser l’engagement mondial en faveur d’un nouvel agenda urbain.

 

A cette occasion, l’UNESCO a présenté sa vision et un rapport [« Culture : Futur urbain », 2016], qui met en avant la contribution essentielle de la culture à la durabilité des villes. Ce rapport mondial dresse un état des lieux des situations spécifiques, des tendances, des menaces et opportunités dans le contexte urbain des pays arabes.

 

En particulier, une réflexion est menée sur l’avenir des médinas. Jugées par les théories modernistes comme des formes d’architecture typiques loin d’un modèle urbain viable et vouées à une destruction progressive.

 

Ce rapport souligne qu’une réinvention du modèle urbain de la médina pourrait ouvrir de nouvelles perspectives, car la médina est une source vitale de diversité. La morphologie urbaine et la typologie de ses habitations y rendent possible la diversité sociale, générationnelle et fonctionnelle. Ville dense et compacte, la médina est un espace piétonnier faiblement pollué et représente un écosystème urbain qui pourrait servir d’exemple pour la durabilité future des villes. Elément clé de la citoyenneté urbaine dans le monde arabe, le patrimoine urbain des médinas peut être une force réelle en faveur de l’harmonie sociale sur fond de restructuration économique, sociale et culturelle.

 

La Convention du patrimoine mondial

 

La Convention du patrimoine mondial, adoptée en 1972 par la dix-septième session de la Conférence générale de l’UNESCO, est l’un des instruments juridiques internationaux les plus influents et les plus ratifiés quant à la protection et de la conservation du patrimoine naturel et culturel exceptionnel.

Ce patrimoine partagé se distingue par une valeur universelle exceptionnelle (VUE), tel que défini par les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial (les Orientations), qui lui confère le statut de patrimoine mondial.

L’approche holistique mise en avant par la Recommandation de l’UNESCO concernant le paysage urbain historique (2011) est un outil efficace pour relever l’un des défis auxquels doivent faire face les centres urbains historiques pour assurer une conservation et un développement durables.

 

II. Cadre spécifique de la Casbah d’Alger

 

La Casbah d’Alger fut inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1992. Sa valeur universelle exceptionnelle, sur la base de laquelle elle a été inscrite, est définie comme suit :

« La Casbah d’Alger apparaît comme un exemple significatif de ville historique maghrébine qui eut une grande influence sur l’urbanisme dans la partie occidentale de la Méditerranée et en Afrique sub-saharienne. En effet, situé sur la côte méditerranéenne, le site fut habité au moins dès le VIe siècle avant notre ère quand un comptoir phénicien y fut installé. Le terme Casbah, qui désignait à l’origine le point culminant de la médina de l’époque ziride, s’applique aujourd’hui à l’ensemble de la vielle ville d’El Djazair, dans les limites marquées par les remparts d’époque ottomane édifiés dès la fin du XVIe siècle. Dans cet ensemble vivant où résident près de 50.000 personnes, se conservent encore de très intéressantes habitations traditionnelles, palais, hammams, mosquées et divers souks, dont la forme urbaine représente le témoignage d’une stratification de plusieurs tendances dans un système complexe et original qui s’est adapté, avec une remarquable souplesse, à un site fortement accidenté » .

 

Depuis 1992, le Comité du patrimoine mondial suit de près l’état de conservation du site qui présente de sérieuses dégradations de son intégrité physique et des défis majeurs liés à sa gestion, y compris le nombre de ses habitants qui entraine une surpopulation.

 

Le Gouvernement algérien a adopté un “Plan Permanent de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Secteur Sauvegardé” (PPSMVSS) de la Casbah d’Alger, publié en 2012, en fonction duquel un plan d’intervention a été mis en œuvre au cours du deuxième trimestre de 2014 par le Ministère de la Culture, en coordination avec la Wilaya et les présidents des Assemblées Populaires Communales (APC) des communes compétentes dans les territoires du secteur sauvegardé, et ce grâce à d’importants moyens financiers alloués par le Gouvernement algérien.

 

Depuis 2016, la responsabilité de la mise en œuvre du PPSMVSS incombe à la Wilaya qui continue de déployer de nombreux efforts pour la protection et la gestion et l’état de conservation de la Casbah, avec de nombreux défis à relever, notamment au niveau d’une approche nationale coordonnée de tous les acteurs concernés.

 

Les facteurs identifiés affectant la Casbah d’Alger peuvent être résumés comme suit, certaines ayant été partiellement relevés  :

  • Dégradation de l’espace public et de ses infrastructures (assainissement, eau, électricité et gaz) pouvant causer des écroulements à effet domino ;
  • Dégradation du tissu urbain (parcelles vides ou en ruine) ;
  • Densification de l’occupation, changement fréquent de la population de la Casbah ;
  • Absence d’entretien de l’habitat menant à une insalubrité accrue ;
  • Perte des techniques traditionnelles de conservation ;
  • Perturbations du mode de vie et des systèmes de savoir traditionnels ;
  • Régime foncier complexe rendant difficile les interventions publiques de conservation ;
  • Manque d’application/ exploitation insuffisante du système juridique existant ;
  • Mise en œuvre incomplète du Plan de sauvegarde;
  • Multiplicité des acteurs institutionnels/ Besoin de renforcer la coordination institutionnelle et opérationnelle.

 

Objectif de la réunion

 

La réunion a pour objectif d’aborder les questions clefs relatives à la conservation et à la gestion de la Casbah d’Alger et d’examiner des cas d’étude internationaux afin de définir une approche intégrée et coordonnée pour la gestion et la réhabilitation de son tissu urbain ainsi que la revitalisation de son tissu socio-économique, éclairée par la recommandation de l’UNESCO sur le paysage urbain historique, et de favoriser la mise en œuvre efficace du PPSMVSS et la conduite de toutes les autres actions annexes.

 

En particulier, les objectifs spécifiques de la réunion sont :

  • Evaluer la situation actuelle de la Casbah d’Alger, dans le cadre élargi de la ville historique d’Alger, en examinant en profondeur les differents défis d’ordre juridique, foncier, urbain, social, économique, de gestion, d’administration, et de logement, etc.;
  • Enrichir l’éventail de solutions opérationnelles par l’études de cas d’études présentant des situations similaires et des expériences de revitalisation de tissus urbains historiques réussies, en Algérie et à l’international ;
  • Identifier les actions opérationnelles et institutionnelles qui pourraient renforcer les mesures nationales actuelles, à court, moyen et long terme ;
  • déterminer le dispositif de mise en oeuvre de ces mesures à l’aide d’un calendrier précis.

 

Résultats escomptés

 

  • Evaluation de la situation de la Casbah d’Alger dans le cadre de l’approche centrée sur le paysage urbain historique, au sens large de la ville d’Alger
  • Vision clarifiée des processus et outils efficaces mis en place pour une réhabilitation et une revitalisation durable de la Casbah, en lien avec le reste de la ville
  • Définition d’un ensemble de mesures opérationnelles et institutionnelles à engager dans le but (i) d’enrichir le PPSMVSS et d’améliorersa mise en œuvre ainsi que la coordination entre les institutions qui y prennent part, (ii) d’améliorer l’état de conservation du bien sur la base de toutes ses composantes et (iii) d’améliorer les conditions physiques, sociales et économiques ainsi que la qualité de vie des habitants de la Casbah, et d’enclencher une politique dedéveloppement durable qui fera référence en Algérie et dans le monde arabe en général
  • Définition du calendrier de mise en œuvre des actions identifiées

 

III. Description de la réunion proposée

 

La réunion s’articulera autour de 4 sessions :

Une première séance de réunion s’attachera à comprendre la diversité des problématiques de la conservation, de la gestion et de la revitalisation de la Casbah d’Alger en l’intégrant dans un contexte urbain plus large de la ville d’Alger dépassant les limites du Bien du Patrimoine Mondial et en abordant toutes les dimensions (historiques, topographiques, environnementales, politiques, institutionnelles, juridiques, socio-économiques, urbaines architecturales, sanitaires et sécuritaires, etc.) qui interagissent au cœur et à l’extérieur du bien.

 

A travers des présentations de cas d’étude d’ensembles urbains inscrits sur la Liste du patrimoine mondial ou non, la deuxième séance de la réunion donnera la parole à des acteurs internationaux de la conservation, confrontés à des problématiques similaires à celles de la Casbah d’Alger, afin de mettre l’accent sur différents processus de conservation et de revitalisation de centres urbains historiques et inspirer des approches utiles pour la Casbah d’Alger.

 

Afin de proposer des mesures et projets opérationnels et un calendrier de mise en œuvre, plusieurs groupes de travail se pencheront sur les problématiques majeures identifiées à savoir les questions de (i) coordination et de gestion intégrée, (ii) régime foncier de l’habitat et d’application du cadre juridique (iii) conservation et intégration urbaine (iv) revitalisation du tissu socio-économique.

 

La réunion se clôturera par la présentation des conclusions des différents groupes de travail et de la feuille de route pour la mise en œuvre des activités identifiées par la réunion.

 

Une soirée culturelle d’ouverture intitulée ‘la Casbah d’Alger dans l’histoire contemporaine algérienne’ sera proposée le 20 janvier au soir. Elle mettra en lumière l’histoire de la Casbah dans la mémoire collective à travers la littérature, la peinture et le cinéma.

 

Hôtel El AURASSI

Intervention et Débat  

26850498_1852482788371169_7246261369321813199_o
26850079_1852483081704473_1956763656460206460_o
26951770_1852482855037829_1943361969354633752_o
26962413_1852483535037761_2462953865531331056_o
19574963_1852485021704279_338895479781847278_o
19577292_1852484395037675_3174692225052312084_o
19693679_1852483321704449_8028046619205565550_o
26850277_1852485201704261_5770392789264691940_o
26850336_1852483035037811_8643169689821718466_o
26850478_1852485405037574_4372928705723549400_o
26910606_1852485545037560_3302083029001297430_o
26951774_1852482578371190_854052838482332116_o
26952104_1852484275037687_6577538427453460308_o
26952136_1852485311704250_1245888898908744109_o
26952362_1852484725037642_6914362539224068486_o
26962290_1852484781704303_5785780639420307911_o
26992321_1852484821704299_7156367112749727063_n
27021774_1852485668370881_8701271724684922574_o
27173680_1852484948370953_4109943719562741014_o