24 décembre 2017

Parc des Grands Vents à Alger

 

  • Le Parc des Grands Vents par rapport au PDAU d’Alger

 

Il a été intégré dans la carte de la structure écologique fondamentale dans la zone verte de loisir et de production, qui a pour but la valorisation et la sauvegarde des grands systèmes naturels.

 

Les règles de constructibilité définies dans le cadre du PDAU sont citées comme suit :

  1. La Zone verte de protection possède un statut non aedificandi, avec les exceptions suivantes :

 

  • les infrastructures routières ou installations nécessaires à leur fonctionnement et entretien, tout comme des structures de protection contre la pollution sonore quand elles sont insérées dans une zone tampon entre des axes routiers et des usages urbains sensibles, comme l’habitation ;
  • les chemins ou sentiers pédestres et cyclables ;
  • les structures légères et provisoires d’appui à l’usage récréatif.

 

  1. Dans la Zone verte de protection les solutions techniques à adopter doivent garantir leur stabilité et permettre leur revêtement avec une végétation arborée et herbacée adaptée aux conditions édapho-climatiques, à condition de sauvegarder que :
  • les zones inondables ou les zones adjacentes des cours d’eau doivent être constituées de bois riverains, composés d’espèces de la galerie ripicoie ;
  • les zones vertes de protection des infrastructures routières doivent privilégier l’usage d’espèces arbustives et herbacées pour des raisons de sécurité, des massifs arborés ou des espèces isolées pouvant être plantées en vue de l’encadrement paysager.

 

  1. La Zone verte de loisirs et de production possède un statut non aedificandi, à l’exception des installations et des constructions nécessaires à leur fonctionnement et à leur entretien, d’appui à la récréation, aux loisirs et à la production.

 

Grands-Vents_Carte